UNE FOURCHETTE AU JARDIN


Pour fariner…sans se fariner !

Un truc tout bête qui va vous permettre de garder les mains propres et qui évitera que la farine se dépose partout : mettez un peu de farine dans un sac plastique, placez l’aliment à fariner (viande, poisson, …) et secouez !


Adieu les moules à gateaux qui attachent !

Après avoir essayé le chemisage classique beurre fondu + farine, j’ai essayé de prendre du « culinesse »en petite bouteille pour graisser un moule. Génial: les gâteaux se démoulent bien, sans adhérer.


Beignets de carnaval

Il y a quelques jours, c’était mardi gras, et à cette occasion j’ai fait des beignets, dont je vous donne la recette.

Il vous faut:

  • 400g de farine
  • 2 oeufs
  • 100g sucre
  • 40cl lait
  • 30g saindoux
  • 20 cl huile
  • 20g levure de boulanger fraiche (ou à défaut 1 sachet levure boulangerie sèche)
  • 1 zeste d’orange + 1 zeste de citron (non traités)
  • 1/2 orange pressée
  • vanille
  • 2 cas d’anisette

Préparer un levain avec la levure délayée dans 15cl de lait tiède + 2 cas de farine. Laisser gonfler 1/2 heure au chaud .

Mettre le reste de la farine dans un saladier, ajouter les oeufs, le saindoux fondu (non brûlant!), l’huile, le sucre, les zestes finement rapés et les parfums; bien mélanger. Ajouter le levain et pétrir 10 bonne minutes, puis laisser reposer au chaud sous un linge humide.

Abaisser la pâte puis détailler en losanges, lanières, rectangles à la roulette, frire dans une huile bien chaude, laisser dorer puis égoutter sur du papier absorbant.

Saupoudrer du sucre glace et déguster bien chaud!


Ma mousse au chocolat

Ah, on pourrait polémiquer longtemps sur les différentes façons de réaliser la mousse au chocolat : avec ou sans beurre, crème fraiche, sucre en poudre ou sucre glace, zeste d’orange, rhum, etc…Je vous donne une recette toute simple, pour laquelle je n’ai jamais eu de réclamation !

  • 150 g chocolat noir mini 60%
  • 4 oeufs
  • 60 g sucre en poudre
  • 1 pincée de sel

Faire fondre au bain-Marie le chocolat. Séparer les jaunes des blancs d’oeufs, battre les blancs en neige ferme avec le sel, dans un autre saladier fouetter les jaunes avec le sucre jusqu’à ce que le mélange blanchisse, puis ajouter les chocolat fondu. Enfin, incorporer les blancs très délicatement.

Laisser 24h au frais avant de déguster.


Le lapin de ma grandmère

p1000836.jpgp1000832.jpgp1000838.jpg 

On a tous notre madeleine de Proust, et bien moi c’est le délicieux lapin que me faisait ma grandmère maternelle. Son odeur venait nous chatouiller les narines quand nous jouions avec mes cousins, et je peux vous dire qu’on ne se faisait pas appeler deux fois pour venir manger !

 

Il vous faut : un beau lapin fermier coupé en morceaux, 2 oignons, 2 carottes, bouquet garni, un verre de bon vin rouge corsé & parfumé, sel & poivre du moulin, un peu de farine.

Faites revenir dans une cocotte bien chaude les morceaux de lapin jusqu’à ce qu’ils soient bien dorés, puis les retirer de la cocotte. Mettre à la place les oignons finement coupés et les carottes en rondelles, les faire blondir à feu doux en remuant souvent, puis les retirer. Remettre les morceaux de lapin farinés*, verser le vin rouge, la même quantité d’eau bouillante, le bouquet garni, les oignons et les carottes.

 Laissez mijoter 1h/ 1h30, et servez avec une belle purée. Si vous n’avez pas d’enfants parmi vos convives, vous pouvez ajouter 30mn avant la fin de la cuisson quelques pruneaux à l’eau de vie.

* pour  fariner l e lapin, mettez les morceaux dans un sac plastique avec la farine, et secouez ! Ils seront parfaitement enrobés, sans excédent.

 

  

 


Biscuits à la cuillère

p1000805.jpg

  • 4 oeufs entiers + 4 jaunes
  • 100g de sucre en poudre
  • 100g de farine

Battre les 4 blancs en neige ferme en ajoutant au fur et à mesure 50 g de sucre. Dans un autre récipient faire blanchir les jaunes avec le sucre, fouetter jusqu’à ce que le mélange mousse.

Incorporer délicatement le mélange des jaunes dans les blancs, puis ajouter la farine tamisée.

A l’aide d’une poche à douille placer des boudins de pât e de la taille d’un doigt sur une plaque huilée, et cuire environ 5mn à four moyen.

Saupoudrer de sucre glace, et dégustez !

 


Question d’ego-logie ???

C’est sympa les amis. Aujourd’hui, je parlais, entre autres choses, de la création de ce blog à une amie. Elle a marqué une pause, m’a regardée longuement d’un drôle d’air et… m’a asséné la phrase qui tue :  »Je ne pensais pas que tu avais un tel ego surdimensionné » ?!!

S’est ensuivi un monologue ponctué de mes « ah oui, hum hum, ah tu crois » sur le côté narcissique des blogueurs, leur façon égocentrique de voir le monde, le côté péremptoire de leurs articles, etc…bref, je m’aime trop, et en plus, je cite, je demande à ce que tout le monde m’aime.

C’est sympa les amis. Finalement, mon amie partie (quel dommage -il fallait absolument que je me dépêche -pour emmener Loulou chez le médecin -oups j’avais oublié), je me suis plongée dans ce sujet hautement philosophique. Avais-je créé ce blog par pur égo? Par manque d’amour? Etais-je motivée par un besoin de reconnaissance ? Je ne le crois pas, mais allez donc savoir ce qui se cache dans les recoins de votre sur-moi ! Si le souhait de partager des choses que l’on aime avec d’autres personnes est un signe de besoin de reconnaissance, alors oui, je suis d’accord. Si une recette réussie qui donne envie de la communiquer à d’autres pour qu’ils se régalent à leur tour est une manifestation de mon côté narcissique, oui, je suis d’accord.

C’est sympa les amis. Sans le demander, j’ai eu droit à mon analyse sur les motivations profondes du blog, sur mes désirs refoulés qui transparaissent dans mes articles. Et vous savez quoi? ça flatte mon égo !!!

 


Les plaisirs simples

Gourmande, bonne vivante, j’aime les plaisirs de la vie : bien manger, déguster un bon vin, cuisiner pour ma petite famille, faire des gâteaux, mais aussi regarder les oiseaux picorer dans le jardin, essayer de surprendre le passage nocturne du renard, guetter les premières pousses des perce neiges, bichonner avec amour mes pieds de tomates (en pensant aux lasagnes que je ferai avec…), ou bien regarder mes enfants tourner chaque jour autour des fraisiers pour grapiller les fraises à peine rougies…

p1010299.jpg p1010304.jpg p1010258.jpg p1010256.jpg

J’essaye de vivre en accord avec la nature, je jardine bio, je choisis au maximum des produits respectueux de l’environnement. Pas seulement par souci d’écologie, mais tout simplement parce que c’est meilleur pour la santé, meilleur gustativement, et que sur bien des aspects c’est également plus économique. Qui a mangé une tomate de son jardin ne pourra plus jamais acheter une tomate mûrie sous serre à grand renfort de pesticides et de lumière artificielle ! Je souhaite qu’avec plein de petits gestes nature, mes enfants héritent d’une belle planète, qu’ils pourront transmettre à leur tour à leurs enfants.  

C’est tout cela que je souhaite partager avec vous, vous qui voudrez bien entrer dans mon jardin !


Je me lance !

C‘est décidé, je commence!  

Pardonnez la piètre nouvelle blogueuse que je suis, je fais mes débuts, et je patauge joyeusement dans la jungle des pseudos, pictos, tutos & cie…Mais le blog n’est-il pas une plante étrange, qui pousse sur internet et se nourrit d’énergie et d’échanges? Pas trop différent en somme de mon jardin, alors je compte bien le faire grandir ce blog, le rendre beau et attractif, afin qu’il attire les papillonneurs internautes avides de buttiner quelque nouvelle page colorée issue d’un nouveau semis de jardiblogueur amateur.

A défaut de travailler au jardin, aujourd’hui lessivé par la pluie, je vais donc me replonger dans cette nouvelle aventure, et revenir bientôt avec de nouvelles petites pousses….


1...34567

Triple champion du monde |
Licoeur |
mgrizard |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | bouchane
|
| Commerciaux du Sud-Ouest